• PARTAGEZ:

Caches oculaires occlusifs

Pic OptiMagic

Caches oculaires occlusifs

Une thérapie orthoptique… tout en douceur et en couleur !

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Il s’agit de caches oculaires occlusifs pour les enfants spécifiquement conçus pour le traitement de l’amblyopie – plus communément appelée « syndrome de l'œil paresseux ».

QUEL USAGE?

Leur forme particulière qui s’adapte à l’anatomie et aux expressions des plus petits, l’adhésif adapté qui assure une tenue optimale pendant toute la thérapie sans laisser de résidus et les motifs colorés qui transforment l’inconfort en jeu : tout cela tend à rendre la thérapie plus efficace et plus facile.

LEUR ATOUTS ?

Le grand confort assuré par la souplesse du tissu non tissé, par l'adhésivité adaptée et par l'ergonomie des formes. Les motifs colorés ensuite, créés pour répondre aux demandes formulées par les enfants, sont conçus pour remplir de magie la thérapie des plus petits alors que les plus grands se sentiront à la mode grâce aux dessins tendance réalisés spécialement pour eux.

DANS QUEL FORMAT EXISTENT-ILS ?

Pic Optimagic s’efforce de répondre aux besoins des différentes tranches d’âge :

  • JUNIOR, pour les enfants entre 0 et 3 ans, avec des dimensions de 67x52 mm
  • MEDIUM, pour les enfants entre 3 et 5 ans, avec des dimensions de 80x57 mm
  • REGULAR, pour les enfants entre 5 et 7 ans, avec des dimensions de 85x59 mm

Les caches oculaires occlusifs se présentent sous des motifs ‘ciel’, ‘abeilles’ et ‘animaux de la ferme’ pour les plus petits et sous des motifs ‘hiboux’, ‘tatouage’ et ‘camouflage’ pour les plus grands.

Il s’agit d’un Dispositif Médical CE 0373. Lire attentivement les instructions d’utilisation.

  • Calme et sang-froid : 4 choses à faire et 4 à ne pas faire pour soigner coupures et éraflures

    Vous vous êtes blessé ? Aucun problème, restez calme. Face à une blessure légère, il y a plusieurs choses à faire à commencer par l'évaluation du type d’hémorragie et l’interruption du saignement. Voyons cela ensemble.

    en savoir plus
  • On change le pansement !

    Quand faut-il refaire un pansement ou un bandage ? La réponse ne va pas de soi car tout dépend du type de blessure, de brûlure ou d’entorse dont vous souffrez. Dites-vous qu’en règle générale, un pansement doit être changé au minimum une fois par jour et au maximum deux fois par jour, soit toutes les 6 heures. Mais il y aussi d’autres facteurs objectifs à prendre en compte. Par exemple ? La solidité du pansement.

    en savoir plus
  • Les pansements en toute tranquillité

    Il faut savoir qu’en cas de coupure, d’entorse ou tout autre petit accident, faire un pansement revient à recouvrir la blessure d’une sorte de peau de substitution, jusqu’à ce que l’on soit complètement guéri. Gaze, bandes ou pansement : il est important de faire le bon choix pour une meilleure cicatrisation. Quelques gestes simples suffisent.

    en savoir plus